【Entracte 1】 Les Prérequis du Championnat

Précédent Sommaire Suivant

« …Aa… uu. »

C’est le matin du deuxième jour après la fin du Festival des Combats.

Je me suis réveillé avec le bruit de quelque chose qui se frottait contre les draps et était mélangé avec des respirations charmantes.

Je n’avais pas fait d’entrainement jusqu’aujourd’hui, afin de récupérer de l’épuisement, mais on dirait que je me suis réveillé tôt le matin comme je fais par habitude.

Et quand j’ai regardé sur le côté, Fia dormait avec un gentil regard.

Vu que son visage endormi était dans un état sans défense, la plupart des gens penserait que ça avait l’air adorable, mais dans le cas de Fia, même si visage endormi pouvait être décrit comme beau.

Quand j’ai Fia pour la première fois, j’ai pensé que c’était une belle femme mystérieuse, comme un œuvre d’art, mais même après dix ans de passé, elle n’avait pas du tout changé. Plutôt que d’être amoureux, j’ai pensé qu’elle était devenue plus belle en tant que femme.

Elle avait un si beau visage que n’importe quelle femme serait jalouse, et elle avait des jolis cheveux qui ne se collaient jamais, même si on les peignait avec les doigts. Il était dit que c’était la norme pour les Elfes, alors ça pourrait être normal d’être pris pour cible.

J’étais aimé par Fia, qui était une elfe, et avant de m’en rendre compte, nous étions devenus amoureux. C’est pourquoi je dois protéger Fia… en tant qu’homme et en tant que conjoint.

Regardant son visage alors que je pensais à ça, Fia ouvrit lentement ses yeux. Elle attrapa mon visage et m’embrassa.

« Ouais… Bonjour, Sirius. »

« Bonjour. Tu es passionnée ce matin. »

« C’est parce que j’ai vu ton visage à mon réveil… »

Fia continua à regarder mon visage avec un gentil sourire alors qu’elle écarquillait ses yeux.

« Fufu… tu es embarrassé. Je n’aurais jamais pensé perdre ma tête à ce point. »

« Perdre ta tête ? Tu veux dire avec un homme ? »

« Ouais. Il y avait une histoire avant que je te rencontre… »

Avant de me rencontrer, Fia a fait connaissance avec un enfant, qui était une garde dans une certaine ville, et elle est devenue son compagnon de beuverie.

« Nos intérêts étaient similaires vu que nous aimons tous les deux boire. C’était bref, mais j’ai entendu beaucoup d’histoires intéressantes. Parmi elles, il y avait une histoire d’une prostituée qui était devenue trop proche d’un homme. »

La prostituée est sérieusement tombée amoureuse de l’homme qui était son client, et on dirait qu’elle a fait tout ce qu’il lui disait, comme lui offrir son corps et argent. Toutefois, l’homme était une crapule et la femme semblait avoir été abandonné jusqu’à la fin. Il était dit qu’elle perdait sa tête pour un tel home.

Apparemment, l’histoire était propagée pour transmettre l’exemple d’un échec, pour que les gardes fassent attention. Du côté des établissements, c’était une histoire qui réduisait le nombre d’employés. Donc, l’histoire avait été répandue de façon préventive.

« Quand j’ai entendu l’histoire, je me posais la question… pourquoi est-ce qu’elle tomberait folle amoureuse pour ce type, mais moi je suis complètement tombée amoureuse de toi, non ? C’est un peu drôle, non ? »

« Je suis heureux en tant qu’homme, mais est-ce que c’est ennuyeux pour toi, Fia ? »

« C’est juste que j’ai l’impression que j’écouterais à tout ce que tu dirais, si tu me demandais maintenant. Je vais te donner de l’argent, si tu le demandes, et si tu me disais de t’embrasser, je vais le faire sans hésitation. »

« C’est plutôt mauvais. Mais si je te demandais proprement en avance, est-ce que ça serait bon ? »

« Eh bien, si c’est Sirius, je peux avoir l’esprit tranquille et te laisser t’en occuper. Mais s’il y avait quoi que ce soit, n’hésite pas à le dire. Pas seulement avec moi. Emilia, Wreath, Reus et Hokuto aussi, nous  pensons toujours que nous voulons être utile pour toi, alors tu n’as pas à t’efforcer trop. »

C’était… pour mon bien ? Elle a dit une si jolie chose, mais j’avais suffisamment de choses de leur part.

La raison pour le développement culinaire était grâce au savoir de ma précédente vie, et ma force dans ce monde était anormale. Si tu savais tout, du point du vue d’une personne qui ne savait rien, il devrait être terrifié.

Mais pour d’adorer quelqu’un comme moi, je n’étais pas seul parce qu’ils étaient des disciples et compagnons qui allaient me suivre, et je pouvais vivre une vie gratifiante.

« Je ne m’efforce pas. Vous protéger toi et nos compagnons comble ma vie en tant qu’humain. Comme je vie librement de cette façon, je veux que tout le monde fasse de même. Surtout Fia, je veux que marche ouvertement dehors sans cacher tes oreilles. »

« Il y aura beaucoup d’ennuis si le fait que je sois une elfe était exposé, tu sais ? »

« Ne t’inquiète pas parce que je vais te protéger. Parce que tu es la plus attirante quand tu vies la façon que tu veux et avec ton sourire naturel. »

« …Ohh, toi alors ! »

Quand je pensais au soudaine cri de Fia, elle est montée sur mon corps et a avidement savouré ma bouche.

J’ai gentiment caressé le dos de Fia pour la calmer, alors que j’étais surpris par ses actions. Elle m’a regardé avec un air sérieux après qu’elle ait relâché mon visage.

« Même si je voulais dire que tu ne vas pas t’efforcer… ces phrases de drague sont injuste ! »

« Ce n’est pas injuste. Je suis juste honnête avec mes sentiments. »

« Ehh, tais-toi ! Il reste encore un peu de temps avant le petit déjeuner, n’est-ce pas ?! »

« Attends, tu veux dire maintenant ? »

« Mon corps est en feu, alors il n’y a pas d’autre choix, tu sais ? D’ailleurs, nous les elfes ont une très faible probabilité d’avoir des enfants, alors pratiquons sans perdre notre temps. »

Si je ne me trompais pas, d’après les informations… dans un village d’elfe, qui était supposé avoir environs cent personnes, il y avait plusieurs femmes qui avaient seulement eut un enfant après plusieurs décennies.

Les elfes n’étaient pas agressives dans ce sens, mais on dirait que le sentiment de crise pouvait à peine être ressenti parce que leur sens du temps était différent des humains et les hommes-bêtes dû à leur longévité.

Ce n’était pas comme si je ne comprenais pas ce que Fia disais, mais…

« Et la vérité est… ? »

« Mes sentiments ne vont pas disparaître. C’est juste que je tombe amoureuse de toi, de plus en plus. »

« Honnêtement, il n’y a pas de souci. Et s’il te plait, tombe amoureux de moi autant que tu veux. Je vais tout accepter. »

« J’aime cette ouverture d’esprit ! »

Après ça, j’étais occupé par Fia jusqu’à ce qu’Emilia appelle.

 

« Bonjour. »

« Bonjour, Aniki ! »

« Woof ! »

Alors je ramenais Emilia et Fia, Wreath et Reus, qui étaient installé à la table, nous ont salué dans le réfectoire, qui était aussi le bar de l’auberge. Hokuto, qui était assis au sol, ma aussi salué.

« Bonjour. Désolé, on dirait que je vous ai fait attendre. »

« N-Non… le timing était bon vu qu’il n’y a pas d’entrainement matinal. »

« Dis, Aniki, c’est quoi le problème de Nee-chan et Fia-ane ? »

En regardant Emilia, qui embrassait mon bras, et Fia, qui avait une expression inhabituellement brillante, leurs expression perplexes pourraient bien être normales.

« J’ai juste réglé quelques trucs avec Sirius. Reus, tu dois aussi devenir un homme exemplaire pour satisfaire une femme comme Sirius fait. »

« Bien sûr ! Je vise à être comme Aniki, tu sais ? »

« Ouais. Mais tu as tes propres mérites, alors fais de ton mieux pour les utiliser. »

« Ouu ! »

Quand j’ai essayé de m’asseoir, alors que j’écoutais la conversation entre Reus et Fia, Emilia lâcha mon bras gauche et sortit une chaise. Ça donnait l’impression qu’elle essayait de mettre son odeur sur moi parce qu’elle ne voulait pas perdre contre Fia, mais elle n’a pas oublié son devoir de serviteur.

Et avec tout le monde devant le petit déjeuner qui était arrangé sur la table, les yeux de tout le monde étaient focalisés sur moi. C’était parce que le repas n’allait pas commencer sans aucun signal.

« Eh bien, bon appétit. »

« « « « Bon appétit. » » » »

Fia, qui s’adaptait facilement à nos façons de faire pendant ces derniers jours, tenait aussi ses mains ensemble en prier, et ensuite le petit déjeuner a commencé.

Il y avait des salades avec du pain et de la soupe, et le petit déjeuner semblait lourd, vu qu’il y avait de la viande rôti, mais il n’y avait aucun problème avec ça dans notre cas.

Ou plutôt…

« Encore, s’il vous plaît. »

« Moi aussi, une autre part s’il vous plaît ! »

« Sirius-sama, est-ce que vous allez prendre plus de salades ? »

« Ahh, ouais. Emilia, tu dois aussi manger sans retenu. »

« …Je me demande si le secret pour devenir plus fort c’est de manger équilibré ? »

La quantité n’était pas suffisante.

Dès que les plats qui remplissaient toute la table sont entrés dans les ventres de tout le monde, une autre part avait été sortie.

« Oui, j’ai ramené du rab et d’autres parts et un supplément. »

« Désolé de vous faire venir autant de fois. »

« Vu que le nombre de clients a augmenté à cause de vous deux, ce n’est rien. Nous avons beaucoup de provisions, alors mangez tout ce que vous voulez. »

En regardant autour, les tables du bar étaient presque remplies de gens. Kachia et les employés étaient occupés et servaient joyeusement les clients.

Évidemment, le nombre de clients a augmenté plus que la première fois que nous sommes venus ici. Et ça serait aussi le cas, vu que j’ai fait de la pub quand j’ai gagné le Festival des Combats. L’annonce était propagée par bouche à oreille, et ça a montré un magnifique changement en juste deux jours.

Depuis le début, l’état de l’endroit n’était pas mauvais, et c’était une bonne auberge avec un service excellent pour les invités. Les chambres étaient occupées pour plusieurs jours et ce n’était pas un rêve.

Avec le nombre de clients qui augmentait, j’ai pensé que je devrais ramener ma Bête-serviteur, Hokuto, mais il y avait une autorisation spéciale. Il y avait des plaintes venant de certains clients, mais quand je les ai dit que moi, le Champion du Festival des Combats, étais le propriétaire, et grâce à la politesse d’Hokuto, ils ont pu l’accepter.

Ensuite, après le petit déjeuner, j’ai décidé de parler du planning d’aujourd’hui, alors que je prenais un peu de thé et des fruits pour le dessert.

« Les blessures de Reus et moi ont beaucoup guéri, alors je me suis dit que j’allais aller à la Guilde des Aventuriers aujourd’hui. »

« Eh ?! Tu ne veux peut-être pas changer l’argent de la récompense du Festival des Combats en dépense alimentaire, n’est-ce pas ?! Je ne veux pas que les accompagnements baissent ! »

« Nous allons chasser des monstres ! »

« Calmez-vous. Au fait, une lettre est arrivée. »

Calmant les deux gourmands de la maison, j’ai sorti la lettre que l’époux de Cécile-san m’a donnée à la réception avant de venir ici. Je l’ai posé au centre de la table et je l’ai montré à tout le monde.

On dirait qu’ils l’ont reçu ce matin, mais je les ai simplement dit que j’avais juste besoin de montrer ma présence à la Guilde des Aventuriers.

« Qu’est-ce que les employés de la Guilde veulent de nous ? »

« Pendant la Cérémonie de Remise du Prix au Festival des Combats, mon rang de débutant à la Guilde était apparemment un problème. D’après eux, vu que le Champion du Festival des Combats a le rang d’un débutant, la Guilde des Aventuriers semblait me prendre à la léger, alors ils voulaient tout de suite en parler. »

Actuellement, mon rang était le Huitième Rang, et d’après les normes de ce monde, j’étais pratiquement connu pour être un Aventurier Débutant.

Emilia et Wreath étaient pareilles que moi. Reus était au Septième Rang parce qu’il a vaincu un monstre pendant son temps libre, mais… son rang était aussi le niveau débutant.

En termes de capacité, je pensais qu’on pouvait viser pour un rang plus élevé, mais vu que nous n’avons aucun souci avec l’argent, dû aux revenus de l’Entreprise Gargan, nous n’avons pas montré nos visages à la Guilde des Aventuriers et nous n’acceptons presque aucunes requêtes.

« Si c’est Sirius-sama, c’est facile d’obtenir le Premier Rang. Évidemment, allons obtenir le Premier Rang. »

« V-Vous ne pouvez pas. Nous devons correctement accepter des requêtes et monter en rang. »

« Wreath a raison. Pour être honnête, je ne suis pas intéressé dans le classement de la Guilde, mais ils m’ont spécialement appelé à travers la lettre. Alors je vais y aller. »

Il y avait plusieurs raisons pour s’enregistrer avec la Guilde, mais la chose la plus importante était d’avoir la preuve d’une pièce d’identité.

Même pour une plaisanterie, je ne pensais que ça serait une bonne chose d’être entouré d’ennemi parce que j’étais le Champion du Festival des Combats, alors j’ai décidé d’aller, vu que ça serait plus tard ennuyeux.

« Vu que Fia-ane voyageait, est-ce que tu es dans la Guilde ? »

« Oui, bien sûr. Je devais… gagner de l’argent pour voyager. Voici ma carte de Guilde. »

La carte de Guilde que Fia a sorti de sa poche était gravée avec le Cinquième Rang et le matériel était l’argent. Alors elle était une aventurière de niveau Intermédiaire.

« Si j’acceptais les requêtes de façon agressive, j’aurais pu aller plus loin, mais ça ne me dérangeait pas de gagner juste le stricte minimum. De plus, comme je suis une elfe, je ne voulais pas que le rang augmente et que j’attire l’attention. »

Si c’était Fia, qui pouvait utiliser les sorts des Esprits, elle pouvait probablement monter de niveau en battant seule les montres forts.

Quand elle était seule, elle acceptait les requêtes pendant qu’elle se couvrait avec une capuche, mais si son rang augmentait et qu’elle attirait l’attention, certains idiots apparaîtraient et essayeraient de découvrir son identité, alors c’était une bonne idée de s’arrêter au Cinquième Rang.

« Eh bien, allons à la Guilde quand les préparations seront terminées. Nous risquons de recevoir une requête, alors n’oubliez pas de vous préparer. »

« D’accord. Je vais arranger les nécessités. »

« Si ça concerne l’augmentation de rang, ce n’est pas bon si nous ne travaillons pas, vous savez ? Ahh, Kachia-chan. Est-ce que tu peux me ramener plus de ces fruits, s’il te plaît ? »

« Moi aussi ! »

« Vous allez manger plus ?! »

« Fufu, ils mangent beaucoup. »

Vu que les deux étaient parfaitement synchro, Kachia et les autres aventuriers, qui nous regardaient, étaient surpris. Emilia et moi étions déjà habitués à ça. Pareil pour Fia. Elle observait joyeusement leurs habitudes alimentaires.

Alors que je regardais vers Wreath et Reus, qui mangeaient joyeusement les fruits, j’ai recalculé les dépenses alimentaires dans ma tête.

 

Nous nous sommes dirigés vers la Guilde des Aventuriers après avoir fini les préparations, mais étions évidemment en train d’attirer l’attention sur la route.

Avec le Second du Festival des Combats, Hokuto le Cent-Loup, et Fia l’elfe ; c’était normal d’attirer l’attention. Au fait, Fia marchait avec nous avec sa capuche enlevée et exposait audacieusement son visage.

La plupart des regards dirigés vers nous des alentours étaient positifs, et nous avons reçu des brochettes de viandes d’une personne, qui a ouvert son stand, et il nous a dit que c’était un combat splendide.

Bien qu’il y ait des regards malicieux, qui comprenaient la jalousie et les comploteurs, ils ont gui quand Hokuto et moi les avons regardés. Il fallait un peu de pratique, mais c’était une capacité pour relâcher de la soif de sang avec une précision pointue pour les obliger à remarquer et comprendre.

« Woof ! »

« Ouais, il a dit de prendre ton temps, il va attendre. »

Nous avons traversé la ville chahuteuse et nous sommes arrivés à la Guilde des Aventuriers. S’il se passait quelque chose, Hokuto aboierait pour m’appeler. Et puis, il s’est allongé dans une zone pour les Bêtes-serviteurs.

Comme c’était appelé la Capitale des Aventuriers, quand je suis entré dans le grand bâtiment, c’était bruyant avec beaucoup d’aventuriers acceptant des requêtes et ayant des discussions.

Quand nous sommes entré dans le bâtiment, tous les yeux étaient posés sur nous, contrairement à quand nous étions en ville.

La plupart d’entre eux regardaient Fia et ils avaient des regards vulgaires, mais ils soupiraient comme s’ils avaient renoncé quand ils l’ont vu avec moi et Reus. Peut-être qu’ils aient vu le Festival des Combats et qu’ils ont décidé qu’ils n’étaient pas de taille. Ces gens étaient dignes d’être des aventuriers, parce qu’ils ne pouvaient pas sentir de danger, ça serait foutu peu importe le nombre de vie qu’ils auraient. En pensant à ça, ces aventuriers étaient probablement des aventuriers de bonne qualité.

Vu qu’il n’y avait aucun problème si on en s’embrouillait pas avec eux, nous étions à la fin de la file d’attente où les aventuriers étaient alignés devant la réception de la Guilde, et…

« Ahh ?! Vous êtes donc venu, Sirius-kun ! Est-ce que vous pouvez venir ici, vu que je suis pressée ? »

Quand nous avons tourné nos visages vers la voix forte venant de derrière la réception, nous avons vu une femme qui avait fait la couverture en direct au Festival des Combats.

Je me suis demandé… ce qu’elle faisait ici, mais quand elle est apparue dans un état où elle avait la même tenue que les autres réceptionnistes, elle semblait être une employée ici.

Quand il s’était avéré que c’était elle, Emilia et Wreath se sont immédiatement placées devant moi, tandis que Fia embrassait mon bras.vu que Fia souriait, elle voulait probablement juste embrasser mon bras.

Bien entendu, les aventuriers, qui regardaient de loin, avaient leur envieux, mais j’ai caressé la tête d’Emilia et Wreath sans m’en préoccuper pour les calmer.

« Calmez-vous. Allez, allons-y vu qu’elle nous appelle. »

« Faisons ceci. Comme je serais à l’arrière, deux personnes devraient être sur les deux côtés. »

« « Oui. » »

« Alors je suis devant ! »

Ainsi, je me suis dirigé pour la réception tout en étant entouré par tout le monde : Emilia et Wreath étaient sur les deux côtés, Fia derrière et Reus devant.

C’était quoi cette situation ? …Quand j’ai pensé à ça, ils étaient préoccupés pour moi, alors il était difficile pour les arrêter.

« C-C’est quoi cette parfaite formation ?! Il n’y a aucune espace pour moi d’entrer ! »

« Les ennemis des Nee-chans sont mes ennemis ! Je ne vous laisserai pas toucher Aniki ! »

« Mais les amoureux ont augmenté de trois à quatre ?! Pas étonnant d’une personne qui a régné sur le Festival des Combats. Un grand cœur qui accepte tout, même si c’est un comme, c’est aussi incroyable ! »

« Attendez une seconde, Reus est juste mon disciple. »

« Attends, Aniki ! Nous ne sommes pas juste des disciples. Dans le futur, nous serons… muguhh ?! »

Vu que Reus commençait bruyamment à dire ce qu’il avait en tête, j’ai balancé un bonbon récemment fait dans sa bouche et je l’ai fait taire. Reus, qui était absorbé par les sucreries qui avait une pointe de miel, s’était concentré à le lécher et il est devenu silencieux.

Emilia et Wreath sur les deux côtés se sont tournés avec des regards envieux, alors ça va sans dire que j’en ai aussi mis dans leurs bouches.

« Ehemm ! Au fait, je suis venu ici parce que j’ai reçu une lettre. »

« Ah, c’est vrai ! Désolée, veuillez patienter. Je vais tout de suite aller contacter les supérieurs. »

Cette femme demanda à une autre femme, qui travaillait à la réception pour contacter les supérieurs, et ensuite elle nous a demandé de montrer nos cartes de guilde.

« Pour le moment, laissez-moi confirmer vos rangs. Ahh, je suis désolée, je m’appelle Beauty. Si c’est un homme fort, je les accueillerais à tout moment. »

J’ai clairement ignoré le regard pointé vers moi et Reus, et nous avons remis nos cartes à Beauty. Et après qu’elle les a toutes confirmées, elle a pris une bonne bouffée d’air tout en couvrant son visage avec ses deux mains.

« …Même si vous avez autant de force, vous êtes vraiment débutant. »

« Je ne suis pas vraiment intéressé par le classement. Alors est-ce que vous nous avez appelés pour monter nos rangs ? »

« Je ne l’ai pas entendu en détail, mais c’est probablement lié. Au fait, quand vous avez dit que vous n’étiez pas intéressé, est-ce que vous connaissez les classifications des rangs ? »

« Eh bien… »

Le Rang de la Guilde commençait par le Dixième Rang. À chaque fois que le rang montait en faisant les requêtes, le nombre du rang augmenterait, et le Premier Rang était le plus élevé.

Quand le rang augmentait, ça devenait possible de recevoir des requêtes avec des difficultés t récompenses plus élevées, et la façon dont les choses étaient vues changeait.

Un Aventurier Débutant c’était entre le Dixième au Septième Rang.

Un Aventurier Intermédiaire c’était entre le Sixième au Quatrième Rang.

Un Aventurier Avancé c’était le Troisième au Premier Rang.

D’après les rumeurs, on dirait qu’il y avait un Rang Spécial qui était plus élevé que le Premier Rang, mais vu que je n’étais pas intéressé par ça, je n’avais aucune intention d’enquêter dessus.

« Si c’est le cas, il n’y a pas besoin d’expliquer. Tout le briefing sera donna par le Maître de Guilde, alors est-ce que vous pouvez me suivre ? »

« Est-ce que mes compagnons peuvent venir aussi ? »

« Il n’y a aucun problème. »

Vu que la femme, qui a été demandé d’aller contacter les supérieurs, était revenue, nous avons été guidés à la salle par Beauty.

Nous avons été guidés dans une salle, qui était probablement utilisé pour une réunion, avec une grande table à l’intérieur.

De l’autre côté de la table, il y avait un grand homme bien musclé, au point de ne pas perdre contre le vieux Lior, et sa tête était complètement rasée. Ayant une grosse cicatrice sur son visage, cet homme avait un air différent d’une personne ordinaire, alors il pouvait être…

« Laissez-moi faire les présentations. Voici Badom-sama, le Maître de Guilde de la Branche de Garaff de la Guilde des Aventuriers. »

« Je suis Badom. Un plaisir de vous rencontrer, Sirius-kun, Champion du Festival des Combats. »

J’ai répondu vu qu’il s’est levé pour serrer ma main, mais au moment où nos mains se sont touchées… Badom sourit silencieusement.

« …Je vois, si c’est vous, c’est probablement normal de gagner. Pour qu’une personne soit forte à ce point, tout en restant caché… le monde est vraiment intéressant. »

Après ça, il a secoué les mains de Reus, et il a hoché sa tête plusieurs fois avec grand intérêt.

« Est-ce que vous êtes le disciples de Sirius-kun ? »

« Oui. Je suis le prem—… non, je suis son deuxième disciple ! »

« Je vois. Vous aussi une magnifique gemme brute. J’ai vraiment excité pour le futur. »

Badom rigolait joyeusement à cause de Reus, qui s’est immédiatement corrigé à cause la silencieuse pression d’Emilia.

Peut-être parce que Reus avait instinctivement compris qu’il était une personne fort, son ton était anormalement poli.

Après ça, il a continué avec Emilia et Wreath. Il est retourné à sa chaise après avoir secoué les mains de la dernière personne, Fia. Il nous a ensuite signalé de nous installer.

« Il faut dire que vous êtes très intéressant. C’est dur de croire que vous êtes des Aventuriers Débutants, vu que vous avez entrainé ce jeune à ce point, et vous êtes avec une rare elfe et un Cent-Loup, qui est aussi considéré comme un myth. »

« C’est nécessaire pour vivre. De plus, Fia et Hokuto sont mes importants compagnons. Quoi qu’il en soit, pourquoi nous avoir appelés ? »

« Hmmm ? Je crois que vous avez déjà compris. Ça concerne monter le rang de Sirius-kun et Reus-kun. Comme écrit dans la lettre, des gens ennuyeux vont apparaître si la personne qui a gagné le Festival des Combats est un Débutant. »

« Ah bon ? Vu que c’est difficile de monter le rang tout d’un coup, le Sixième Rang Intermédiaire devrait suffire. »

« …Normalement, les gens sont obsédés d’augmenter leur rang, mais on dirait vous n’êtes pas trop intéressé. »

Badom souriait alors qu’il buvait son thé préparé par Beauty. Il pensait probablement que, si c’était moi, je pouvais monter au rang d’Aventurier Avancé.

« Je comptais augmenter mon rang lentement. Cela dit, je me focalise sur l’entrainement de mes disciples et voyager autour du monde. »

« Un aventurier est une personne qui vit sa vie. Pour cette raison, je ne voulais pas vous appeler, sauf si on me demandait de le faire, mais quand vous avez gagné le Festival des Combats, c’était quelque chose que je ne pouvais pas ignorer. En tant que représentant de la Guilde, permettez-moi de m’excuser. »

« Tout va bien vu que je comprends la situation ici. Alors, qu’est-ce que je dois faire ? »

« Nous avons déjà préparé la requête, alors si vous l’accomplissez, je vais augmenter vos rangs au Rang Intermédiaire. Veuillez demander à Beauty pour plus d’informations. »

« Euh… est-ce que c’est aussi valable pour nous ses disciples ? »

« Oui. J’ai déjà compris l’étendue de vos capacités quand j’ai secoué vos mains plus tôt. J’ai aussi senti que votre mana dépasse celui des gens ordinaires, alors vous serez capable de le faire si c’est au niveau Intermédiaire. »

Personnellement, Badom pensait au niveau Avancé, mais les autres gens pourraient se plaindre si nous donnant un traitement spécial à ce point, et pour augmenter au Troisième Rang, ça serait inutile, sauf si vous recevez une requête spéciale tout en étant accompagné par des Agents de la Guilde, alors il a renoncé.

Je détestais ça par-dessus tout. Donc, si nous accomplissons la requête, nous montrons au Sixième Rang, sauf pour Fia.

Quand je me demandais si c’était une requête pour une subjugation, Emilia, qui était à côté de moi, leva sa main pour poser une question.

« Pardonnez-moi. J’aimerais poser une question. Est-ce que c’est vrai qu’il existe un Rang Spécial qui est plus élevé que le Premier Rang ? »

« Il a effectivement un Rang Spécial. Qu’est-ce qu’il y a, est-ce que vous voulez le Rang Spécial ? »

« Non, pas pour moi. Si c’est Sirius-sama, on dirait qu’il n’aurait aucun problème, même si c’était le Rang Spécial. »

« Hé, n’essaye pas de me recommander sans mon autorisation. »

« Hahaha, c’est vrai que ce Sirius-kun, qui a gagné le Festival des Combats, est fort, mais le Rang Spécial n’a rien à avoir avec les capacités. Même si cette personne n’était pas intéressée par rien d’autres que les épées, le Rang Spécial était impossible même pour Tsuyoshi-ken, Lior. »

Il a été dit que seule une personne a obtenu ce Rang Spécial ces dernières décennies, et cette personne était comme une spécialiste dans tout.

Quelqu’un qui guidait les autres en enseignant divers techniques. On dirait que c’était nécessaire de connaître tout du monde clandestin, et prendre des décisions cruelles et prendre des jugements calmes.

« De plus, si vous avez la capacité de se faire accepter par chaque Guilde des Aventuriers de chaque continent, alors vous remplissez suffisamment de critères pour le Rang Spécial. Ahh, si vous pouvez vaincre Tsuyoshi-ken, Lior, personne ne se plaindra, je crois. Eh bien, je crois qu’il n’existe personne comme ça, hahaha ! »

Badom rigolait, mais j’ai senti que j’ai rempli ces prérequis.

Cependant, vu que je pensais que ça serait ennuyant de devenir soudainement un Rang Avancé ou Spécial, je pourrais donner une bonne réponse et garder le silence.

« Si c’est le cas, Sirius-sama… muguh ?! »

C’était moins une, mais le bonbon était là à temps.

 

Et ensuite, nous avons laissé Badom. Après avoir écouté les détails de la requête de Beauty, nous avons été guidés par Hokuto vers une forêt à côté.

Au fait, ça n’a pas pris plus d’une demi-journée à pied. Du coup, nous avons laissé la calèche à l’auberge et nous avons continué à pied.

Sortant de la route principale, nous avons continué à marcher dans les pairies, alors qu’en pensait aux détails de la requête.

« Les détails de la requête c’est d’éliminer un groupe d’orcs, n’est-ce pas ? Je me demande combien ils sont ? »

« D’après Beauty, elle dit qu’ils étaient environ dix, mais nous devons assumer qu’ils sont plus que ça. »

« C’est sûr, Nee-chan. Peu importe qui est ton adversaire, il ne faut jamais baisser sa garde. Il faut toujours envisager le pire scénario, non ? »

« …J’allais donner un petit conseil, si besoin mais je crois que c’est inutile. »

Les orcs étaient un genre de monstre qui ressemblaient à des gros cochons qui marchent sur deux jambes.

Leur intelligence était faible, mais la taille et la force de leurs corps étaient deux fois de ceux d’une personne. Ils étaient omnivores, vu qu’ils mangeaient tout. L’épaisse graisse stockée dans le corps évitait les coups d’épée et coups physique, alors il était impossible de réussir avec des attaques bâclées. En gros, c’était deux fois plus fort qu’un gobelin.

C’était aussi la limite du Rang de Débutant, et si une personne pouvait vaincre un tout seul, alors la personne aurait assez de capacité en tant que Rang Intermédiaire.

« Au fait, pourquoi tu ne veux pas devenir un Rang Spécial ? D’après l’explication du Maître de Guilde, tu peux devenir un, non ? »

« C’est vrai. Vu que Sirius-sama a vaincu Lior-jiichan, je crois que c’est propre d’avoir ce Rang Spécial. »

« Ouais, je suis aussi du même avis, mais Sirius-san n’aime pas attirer l’attention, sauf si nécessaire. Pendant le Festival des Combats, c’était pour le bien de Fia-san. »

« C’est comme Wreath dit, le fait d’obtenir le Rang Spécial c’est d’être au sommet. »

Si une personne obtenait le Rang Spécial, il y aura pleins de fois où tu pouvais gagner du temps et labeur en ayant plein d’avantages.

Cependant, le fait d’augmenter un ou deux rangs pour le moment était suffisant, mais à la base c’était difficile de monter de rang. Du coup, si notre rang augmentait en un coup, ça pourrait juste inviter de l’animosité.

« Si tu te tiens au sommet, tu verras beaucoup de choses, mais il y a des choses que tu peux voir seulement depuis le fond. Il n’y a pas de problème si ça devient une nécessité pour augmenter le rang à Avancé ou Spécial, mais pour le moment, nous devons prendre notre temps. »

« Alors tu avais ce genre de pensée ? Je suis désolée. C’était insolent de ma part. »

« Ce n’était pas pour mon bien ? Ne t’inquiète pas. D’ailleurs, n’hésite pas à le dire si tu dois te plaindre de quelque chose. Dans le pire des cas, nous pouvons nous cacher si la situation ne se calmait pas, ou nous pouvons faire des réserves. »

« Eh bien, récemment, je n’ai pas mangé les plats d’Aniki, alors je veux manger plus. Dernièrement, je veux jouer au frisbee. »

« Les plats de Cécile-san sont aussi bons, mais j’aime mieux les plats de Sirius-sama. »

« Je crois aussi. »

« Woof ! »

« Vous voulez dire ici ?! Eh bien, c’est pour ça que j’ai préparé ce bento, vous savez ? »

Au début, j’étais sorti en ville pour acheter le déjeuner, mais vu que les disciples m’ont dit qu’ils voulaient manger mes plats, je suis revenu à l’auberge et j’ai fait un bento.

Grâce à ça, c’était juste avant midi, mais notre vitesse de marche était plus rapide que d’autres personnes, et nous avions beaucoup de temps, s’il fallait juste aller là-bas et revenir. Même si c’était une requête, c’était complètement comme un piquenique.

À part ça, ils voulaient être caressé et brossé, et vu que je le faisais presque tous les jours, leur mécontentement semblait s’accroitre.

Alors que nous marchions tranquillement, Fia est venue à côté de moi et posa ses mains sur mes épaules.

« Fufu… Maman a la vie dure. »

« Je suis un garçon, alors c’est Papa. »

« C’est vrai. Et le talent pour plaire une femme est quelque chose qu’un homme splendide possède. »

« Il y a un homme là-bas. »

« Je plaisante. »

Fia n’émettait aucune mauvaises intention, elle rigolait alors qu’elle tirait sa langue, alors j’ai décidé de me concentrer à marcher sans dire quoi que ce soit.

 

Nous avons ensuite continué à marcher dans la plaine et nous avons finalement décidé de déjeuner à un endroit où la forêt était visible.

Après ça, j’ai parlé des arrangements, alors que nous mangions le bento avec l’aide d’Emilia et Wreath.

« Les orcs sont au fond de la forêt, n’est-ce pas ? Après le repas, je vais charger au fond de la forêt ! »

« Non, nous n’avons pas l’intention d’entrer dans la forêt. Actuellement, plutôt qu’une requête, je dois confirmer quelque chose. »

« Nous n’allons pas entrer ? Eh bien, qu’est-ce qu’on va faire, Aniki ? »

« J’ai un plan concernant les orcs, mais pour le moment, nous allons nous focaliser sur ça. »

Elle mangeait ces choses quand on s’était rencontré pour la première fois. Quand j’ai regardé vers Fia, qui mangeait des sandwiches avec viande et légumes, ça m’a rappelé le passé, et elle penchait sa tête quand je regardais vers elle.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Ahh, tu veux manger ça ? Tiens, ouvre ta bouche. »

« Ce n’est pas ça. Tu peux écouter pendant que tu manges. Une fois que Fia a fini de manger, j’aimerais que tu nous parle de tes compétences. »

« Mes compétences ? »

Si nous allions partir pour un voyage à partir de maintenant, je devrais comprendre, en détails, les capacités de mes compagnons.

Ceci était dans ma tête depuis le jour où nous sommes devenus amis, mais vu qu’il y avait une possibilité que les sorts d’esprit de Fia soient connus si elle les montrait en ville, jusqu’ici, je me retenais.

Cependant, vu que nous avons quitté la ville pour une requête, c’était le meilleur moment pour expliquer à tout le monde.

« Il n’y a personne qui nous suit et je ne sens aucune réaction venant des alentours pour le moment. Je laisse Hokuto monter la garde, alors on va maintenant confirmer les capacités de chacun. »

« D’accord… C’est nécessaire vu que nous sommes devenus des compagnons. Désolée, je ne l’ai pas remarqué vu que j’ai toujours voyagé seule. »

Même si Fia a dit ça avec un sourire, j’étais triste d’entendre ça. Comme elle semblait apprécier le voyage, peut-être c’était une délivrance de ne pas regretter.

« Les compagnons sur qui je peux compter, c’était ? Eh bien, je vais montrer mes sorts des esprits. »

« Oui, en tant que junior des sorts des esprits, je vais aussi prendre ça comme référence. »

« Plutôt que l’attaque, Wreath-ane est plus dans la protection et le soin. J’ai hâte de voir comment Fia-san va les utiliser. »

« Uuh… Je suis nerveuse quand je me fais observer avec des yeux aussi purs. »

Fia se sentait sous pression avec les yeux purs des deux gourmands de la maison.

Pendant ce temps, j’étais préoccupé par Emilia, qui avait le même attribut du vent que Fia, mais elle versait du thé d’une bouilloire vers une tasse et me l’a remis.

« Tenez, Sirius-sama. Euh… est-ce qu’il y a quelque chose sur mon visage ? »

« Hein, non. Vu que Fia et toi utilisez les mêmes sorts de vent, je me demandais si tu étais préoccupé par ça, ou pas. »

« Je le suis, mais à part la magie, il y a pleins de choses qui peuvent devenir une force. Si je peux assister Sirius-sama, c’est suffisant. »

Même si elle n’était pas entrainée pas moi, peut-être que Fia était plus fort avec les sorts du vent.

Toutefois, Emilia devrait être supérieur en termes de capacités et techniques physiques en tant que serviteur. Elle avait compris ça. Ça m’a fait chaud au cœur quand elle a souri sans se sentir jalouse.

« Franchement… tu as bien grandi, Emilia. »

« Non, c’est encore trop tôt. Tant que Sirius-sama veille sur moi, je pourrais continuer à grandir. »

Quand j’ai caressé Emilia, qui avait un plus grand cœur que son corps, elle a fermé ses yeux alors qu’elle balançait joyeusement sa queue.

« Ehehe… quelle joie. »

« Ouais. Même si je gagne contre Emilia en termes de magie, je vais quand même perdre ailleurs. Je dois travailler dur en tant que amante. D’ailleurs Sirius… »

« Oui ? »

« Je veux que tu manges ça après, alors s’il te plait, ouvre ta bouche. Tiens, ahn. »

« …Ahn. »

 

Après la fin du repas, nous avons montré nos capacités.

Il y avait aussi des magiciens des Esprits, et vu qu’ils pouvaient provoquer des désastres naturels s’ils utilisaient toutes leurs forces, alors quelques trucs étaient expliqués verbalement.

Mes sorts de pistolets et les techniques d’épée de Reus. le tranchant des lames de vent d’Emilia, et le mur d’eau utilisé par Wreath. Fia a applaudi alors qu’elle montrait sa surprise.

« Vous êtes plus fort que je ne l’imaginais. Quand je voyageais, je n’ai vu personne d’aussi fort que vous. »

« C’est grâce à l’entrainement d’Aniki. »

« C’est le résultat d’avoir continué à travailler dur. Je vous ai juste offert la chance. »

« Que ça soit une chance ou pas, je crois que tu vois être fier, vu qu’ils te font confiance. Eh bien, à mon tour. »

Fia avança. Elle tourna sa main vers les plaines où il n’y avait personne, et murmura silencieusement.

« Prêtez-moi votre force. Ô Vent… »

Le mana de Fia était relâché en même temps que son sort et une grosse tornade a été produite au loin.

La force de la tornade était telle que si elle n’avait pas été réduite, ça aurait été horrible. N’impliquant pas les gens, ça a arraché les arbres qui poussaient dans le sol.

Après que Fia ait confirmé qu’elle avait suffisamment montré, elle a secoué sa main et la tornade a disparu, presque comme si ça n’avait jamais existé. Cependant, vu que le sol a été beaucoup creusé, ça a bien montré la puissance de la tornade.

« Fuh… J’étais un peu excité. Je ne peux pas le contrôler si je le rends plus fort que ça, et ça va raser toute une zone sans distinction. »

« Ça reste incroyable !  Nee-chan, est-ce que tu peux faire ça ? »

« Juste un petit peu. Mais, si c’est moi, je vais être à court de mana rapidement. »

« Les styles d’Emilia et fia sont différents. Vous n’êtes pas obligé de faire la même chose, vous savez. »

La magie des Esprits de Fia était un style qui explosait tout avec un vent puissant, tandis que le style d‘Emilia était de découper des choses complètement en contrôlant le vent.

Après ça, elle a relâché quelques sorts, et le dernier était un sort pour voler en l’air, que je lui ai appris.

« …C’est comment ? Vu que je ne pouvais pas sortir de mon village jusque maintenant, je me suis entrainée chaque pour tuer le temps. »

« C’est splendide. Tu as reproduit le sort que je t’ai appris par plaisanterie. Et la façon dont tu voles dans le ciel est incomparable au passé. »

« Merci. Mais voler dans le ciel n’est pas la seule chose. Il y a un temps limite, mais je suis capable de faire flotter quelqu’un, si c’est juste une personne. »

« Autrement dit, je peux voler comme Fia-ane ? »

« Oui, je vais zapper les explications, alors approche. Ahh, comme le contrôle est difficile, ne bouge pas trop. »

Quand Reus était invité d’approcher, son corps a flotté avec le vent qui soufflait. Il a volé autour avec Fia au centre, et il est lentement descendu au sol.

« C’est incroyable, Fia-ane ! Mais je ne peux rien faire quand je vole. »

« Vu que tu flottes grâce à mon vent, c’est normal que tu ne peux pas t’appuyer dessus. Tu peux bloquer les mouvements de l’ennemi à un certain point, mais tu vas tomber si tu bouges de trop. »

« Si c’est le cas, la fonction principale est juste pour le mouvement, n’est-ce pas ? Mais ça reste incroyable. »

« Merci. Comme sujet de test, mes amis de mon village—… Non, j’ai pu le faire parce que j’ai reçu leur coopération. J’ai finalement pu le montrer à Sirius, et aussi mon dur travail. »

« Ouais, je crois que tu peux être fier de toi. »

Fia souriait, mais je ne crois pas qu’elle ait pu arriver aussi loin sans trop d’effort.

J’ai souri alors que je félicitais les efforts de Fia.

 

Au fait, après avoir confirmé la force de tout le monde, nous avons commencé la requête pour éliminer les orcs. Reus a tourné son visage vers moi, alors qu’il regardait l’inclinaison du soleil.

« Dis, Aniki. Si nous cherchons pour les orcs et que nous les exterminons, il va faire nuit quand nous allons rentrer, non ? »

« Il n’y a pas besoin de chercher. Hokuto ! »

« Woof ! »

Alors que je zappais les explications, Hokuto a chargé dans la forêt avec la vitesse d’une balle.

Mes compagnons étaient confus, mais je les ai dits de se préparer pour la bataille.

Je l’ai plus tôt confirmé avec 【Search】, et j’ai senti le signal du groupe d’orcs au fond de la forêt. Si je pouvais les sentir, évidemment, Hokuto, pouvait lui aussi les sentir.

Autrement dit…

« Awwooo— ! »

Au lieu de chercher, ça serait mieux s’ils venaient vers nous.

Hokuto a disparu dans la forêt et après un moment, j’ai remarqué un groupe d’orcs courir vers nous parce qu’ils avaient été chassés par Hokuto.

Quand nous vivons ensemble dans la montagne dans ma précédente vie, nous chassons souvent ensemble, la façon dont nous chassons était qu’Hokuto chassait la proie, et je ferais une attaque surprise après l’avoir attiré ; ça m’a rappelé le bon vieux temps.

« Leur nombre est de… 15. Ils vont servir d’entrainement pour la coordination. Alors c’est parti. »

« Tout d’abord, laissez-moi réduire le nombre avec mon Vent. Je peux probablement les réduire de moitié. »

« Je vais aussi charger devant ! »

« Je vais viser pour les ennemis, autre que ceux de Reus. »

« Alors je vais viser pour l’adversaire qui essaye de fuir. »

« Je vais agir en fonction de la situation. »

Même si nous combattions seuls avec les orcs actuels, nous n’aurions aucun problème. Pour entrainer notre coordination cette fois-ci, nous avons décidé de tous les anéantir en un coup.

Près de la moitié ont été écrasé à mort par les sorts des Esprits de Fia, qui a fait descendre la pression du vent depuis le haut. Les orcs restant étaient découpés en deux par l’épée de Reus et le sort de Vent d’Emilia, et les orcs qui essayait de fuir ont été descendus par les balles d’eau d’Emilia, et descendu par la patte avant d’Hokuto, qui était revenu.

Les orcs ont été complètement anéantis et nous avons rapidement enlevés leurs défenses, qui étaient la preuve de la subjugation.

Après, quand ils recevraient ça, la requête serait complétée.

« Eh bien, et si on rentrait ? »

« Pour que ça soit aussi facile… »

« Si Sirius-sama dit que c’est bon, alors c’est bon. »

De plus, ils ont été exterminés par la main d’Hokuto, et j’ai pensé qu’il était trop tôt pour confirmer leur coordination de ce combat.

Nous sommes venus ici pour la requête, mais vu que la raison principale était de les laisser vérifier les capacités de leurs compagnons, il n’y avait aucune résistance, vu que c’était terminé rapidement.

 

Sur la route pour la ville après avoir éliminé les orcs, je me suis arrêté et j’ai appelé Reus.

« Reus. J’ai oublié que je devais te remettre quelque chose. Accepte ça. »

« D’accord… C’est quoi ça ? »

Ce que j’ai remis était un médaillon gravé avec la marque d’une épée.

Reus était au début confus, mais on dirait qu’il a remarqué la gravure de la marque d’épée.

« C’est… l’épée de Lior-jiichan ? Aniki, est-ce que c’est peut-être… »

« Ouais, c’est comme tu as deviné. D’après Lior, c’est la preuve d’avoir maîtrisé ses techniques. »

Il y a quelques années, ça avait été donné juste avant de quitter le vieux Lior. Il m’a demandé de la remettre à Reus, si Reus devenait un épéiste basé sur mon opinion.

Et pendant le Festival des Combats l’autre jour, Reus a montré plus de force que prévu. Je me suis dit qu’il y avait suffisamment de qualifications pour la recevoir.

« Tu es aussi un splendide épéiste. Travaille dur à partir de maintenant, d’accord ? »

« Aniki… Compte sur moi ! Je vais certainement battre Lior-jiichan, attends jusqu’à ce que je puisse te rattraper ! »

Alors qu’il versait quelques larmes, Reus agrippait le médaillon avec joie.

…Mais, il était encore trop tôt pour être ému.

Ce médaillon était comme une sorte de licence. C’est ce qu’il avait dit, mais en réalité…

« Si tu lui montres ça, peut-être que le vieux homme va sérieusement t’attaquer. Il va balancer son épée tout en relâchant sa soif de sang de la même façon que j’ai fait l’autre jour. »

« …Eh ?! »

Autrement dit, cette chose était l’appareil pour relâcher le limiter de Lior.

En gros… tu devrais pouvoir combattre ce Lior, même s’il employait toute sa force.

Reus, qui avait compris ça, a tenu sa tête alors qu’il surmontait sa surprise.

« Dis… Aniki ? Basé sur mon expérience dans le passé, à quel point est-ce que Lior-jiichan est fort quand il se bat sérieusement ? »

« C’était un quart de lui. Et vu que je ne suis pas sûr à quel point il est devenu fort pendant ces dernières années, ça serait inutile de penser à ça. »

« Oh… ohh… »

Les souvenirs d’avoir été vicieusement tabassé resurgissaient peut-être. Et contrairement à moi, ce vieil homme n’était pas doué pour se retenir contre quelqu’un. Tu risques fort de te faire tuer… et ce n’était pas étrange.

Vu que Reus tremblait clairement, j’ai caressé sa tête pour le calmer.

« Eh bien… je crois que c’est effrayant, mais tu as aussi bien grandi. Continuons à travailler dur pour atteindre ton objectif. »

« D-D’accord ! Je n’ai pas peur si je suis avec Aniki ! »

Même si Reus a dit ça, on a complètement compris qu’il avait peur, vu que sa queue pendait.

Je ne savais pas à quel point le vieil homme était devenu fort depuis que nous nous sommes rencontrés. Alors ça faisait mal, que moi aussi je ne pouvais pas dire que tout irait bien. Par chance, sa force aurait pu baisser avec son âge, mais on dirait que c’était impossible pour ce vieil home.

Quoi qu’il arrive, pour préparer pour ce moment, j’ai décidé de vérifier le plan d’entrainement pour que Reus ne finisse pas par se faire tuer.

 

Après ça, nous avons complété la subjugation des orcs et notre rang est devenu le Sixième Rang.

Nous avons obtenu des cartes argentées, qui était aussi la preuve d’être un Aventurier Intermédiaire. Alors que je souriais avec les disciples, Beauty, qui m’a remis la carte, applaudit pour nous féliciter.

« Félicitations. Avec ça, Sirius-kun et les autres sont devenus des Aventuriers Intermédiaires, et vous pourrez recevoir des requêtes au niveau intermédiaire. »

« Merci beaucoup. Au fait, quel genre de requête y a-t-il au niveau intermédiaire ? »

« Eh bien, subjugation de monstres que les débutants ne peuvent pas faire, la récolte dans des endroits particuliers, et le nombre de requêtes uniques va augmenter. Même s’il est rare, il y a aussi des requêtes désignées par les clients. »

« Concernant la désignation, est-ce que ça veut dire que le nom est bien connu ? »

« Ouais. Ça c’est sans attendre, mais il y a une requête désignée arrivée pour Sirius-kun. Voici la requête écrite. »

« Si soudain ? Voyons voir… »

『Nomination pour Sirius. C’est une requête pour avoir un rencard avec le membre de la réception, Beauty. Après ça, la ramener à l’auberge…』

« « Hé ! » »

« Quoi ?! »

La requête écrite qui était remplie d’affaires privées a été arrachée par les mains d’Emilia et Wreath.

 


Bonus

La conversation avec le Maître de Guilde, Badom, après la subjugation des orcs.

« Oui. À vrai dire, je gère aussi le Festival des Combats. Il y a quelque chose que je souhaiterais demande du Champion, Sirius-kun. »

« Qu’est-ce ? »

« Il y a un statut de Tsuyoshi-ken à l’entrée de l’arène, n’est-ce pas ? Là-bas, votre—… »

« Je n’en ai pas besoin. »

« Non, écoutez-moi jusqu’au bout—… »

« Je n’ai pas besoin de statut en pierre. Je vais le détruire si vous fabriquez. »

Est-ce qu’il pourrait endurer pour le fabriquer ?

« Eh bien, et Reus alors ? En tant que second, vous avez reçu les bases de Tsuyoshi-ken, et je crois que cet arrangement n’est pas mal. »

« Si c’est avec Aniki, alors pas de problème, mais je ne veux pas être avec Tsuyoshi-ken, Lior-jiichan. »

« … »

« C’est inutile de me regarder comme ça. Je refuse. »

La fabrication du statut de pierre a été annulée.

Même si j’ai obtenu la victoire finale, un statut de pierre à moi ne montrerait aucune force, contrairement à celui du vieil homme, et je me demande qui en profitera ?

« Avec le statut de pierre de Sirius-sama… on dirait que je vais intentionnellement l’embrasser si c’est complété. »

Il y aurait une personne qui pourrait le faire avec tout son corps…

 

 

Attention… Veuillez lire ceci en imaginant une bande annonce d’un film.

 

C’était… le début du brossage.

« Trouvé ! Je recherchais un humain qui pouvait brosser comme toi ! »

C’était un groupe appelé l’Empire Noir du Mofumofu, qui était soudainement apparu devant Hokuto et Cie, et son Maître, Sirius, s’est enlevé.

Afin de sauver leur cher maître, Hokuto et Cie… un animal et quatre personnes, ont marché dans la cachette de l’Empire Noir du Mofumofu.

« Je ne peux pas me permettre qu’un telle fête existe. Hokuto, j’arrive dès que j’ai fini de manger ça, alors pars devant ! »

« Il y a aussi de l’alcool. Je vais vous rejoindre après. »

Dû au piège rusé laissé par l’Empire Noir du Mofumofu, les compagnons sont tombés dedans l’un après l’autre.

À ce moment, le Maître d’Hokuto, qui avait été enlevé, était sujet d’un mauvais traitement de l’Empire Noir du Mofumofu.

[Nyaa !]
[Woof !]
[Woof !]

« Ouais, ouais, alignez-vous. Hah, vos fourrures sont en mauvais état. Le diner de ce soir aura des légumes comme ingrédient principal. »

Devant Hokuto et Cie, qui pleuraient leurs amis sacrifiés, il y avait les Quatre Rois Célestes de l’Empire Noir du Mofumofu qui étaient debout.

« Vous êtes donc arrivés. Je suis le plus fort des Quatre Rois Célestes, Golden Retriever1. »

« On est déjà aux Quatre Rois Célestes ? Mais ils sont où les trois autres ? »

« Les trois autres sont absorbés avec le brossage de l’homme qui est votre Maître, alors il ne vont pas sortir de la pièce. Bref, battons-nous et finissons-en vite. Parce que je vais aussi avoir mon brossage ! »

« Kuhh… est-ce que vous croyez pouvoir surpasser la douceur de ma queue ?! »

« Ne sous-estime pas le pouvoir de ma douceur ! »

Hokuto est aussi allé devant pour les aider, mais il a été arrêté par la main d’Emilia.

« Laissez-nous nous en occuper. Nous allons démolir ce Retriever, et ensuite, nous allons tout de suite rapidement te rejoindre ! »

« Ouais, Hokuto-san ! Je te laisse Aniki ! »

Alors que la paire occupait l’un des Quatre Rois Céleste, Hokuto est passé à côté et est entré sans s’arrêter.

Et finalement… Hokuto était confronté par l’armée Noire du Mofumofu.

« Incroyable, Cent-Loup ! Mais est-ce que vous croyez pouvoir m’opposer, le chef de l’Empire Noir du Mofumofu, même si vous être le Cent-Loup ? »

« Woof ! »

« Très bien, alors. Je vais corriger… votre dédain ! »

Et ensuite… le combat commença.

La bataille qu’on pouvait appeler un combat de vie ou mort a duré pendant quelques jours, mais… Hokuto surmonter petit à petit le pouvoir accablant de douceur de l’Empire Noir du Mofumofu.

« Hahaha ! Est-ce que c’est à cette étendue ?! L’amour pour votre Maître était aussi élevé ! »

« Awwooo— ! »

Et quand la dévotion envers on Maître a dépassé sa limite… le vrai pouvoir d’Hokuto était relâché.

C’était le pouvait de la contre-indication.

Hokuto était plus qu’un chien… plus qu’un Cent-Loup… et puis…

« I-Impossible ?! Pourquoi est-ce que vous secouez votre queue aux gens tout en ayant autant de force ?! Répondez-moi… répondez-moi ! Cent-Loup… oooooo— ! »

 

Version cinéma des aventures d’Hokuto.

« Je suis Hokuto. Je serve mon seul et unique Maître, et… je suis un chien fidèle ! »

Automne 2015, la décision de la production… n’a pas eu le feu vert.


Précédent Sommaire Suivant

  1. Première fois que j’apprends le nom de cette race de chien. 

2 commentaires pour 【Entracte 1】 Les Prérequis du Championnat

  1. Black Wolfer dit :

    Merci pour le chapitre 😂😂

    Aimé par 1 personne

  2. Psycho dit :

    Merci pour le chapitre 🙂

    J’aime

Laissez une Réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.